Polluants de l'air 
NO₂ PM₁₀ PM₂.₅
Légende
Réseau permanent Airparif Station Anatole France
Vous pouvez cliquer sur chaque station pour plus de précisions sur les mesures.
Les mesures de NO2 seront opérationnelles à partir de début septembre
Les heures sont affichées en Temps universel (TU) : -1 heure en hiver (du dernier dimanche d'octobre au dernier dimanche de mars) et -2 heures en été (du dernier dimanche de mars au dernier dimanche d'octobre).

Suivi de la qualité de l'air 

En 2022, l’État, Plaine Commune, la Ville de Saint-Denis et la SOLIDEO ont signé un Protocole d’accord pour le suivi de la qualité de l’air et du bruit sur le secteur Pleyel. Dans le cadre de la mise en œuvre des engagements pris par ce protocole, Airparif mène une campagne de mesure de dioxyde d’azote NO2 et de particules PM10 et PM2.5 dans et autour du groupe scolaire Anatole France. Celui-ci se trouve à proximité de plusieurs chantiers ainsi que du trafic routier avec la place Pleyel au sud, des axes importants à l’est et à l’ouest, l’autoroute A86 au nord-est. 

Cofinancée par la Direction des routes d’Île-de-France (DiRIF) et Plaine Commune, cette campagne de mesure d’une durée de 4 ans s’inscrit dans la continuité de celle menée dans le périmètre du quartier Pleyel à Saint-Denis de mars à mai 2021. 
Airparif a installé une station de mesure dans la cour de récréation du groupe scolaire. Elle enregistre les concentrations de dioxyde d’azote et de particules PM10 et particules fines PM2.5. Ces données sont comparées à celles recueillies par certaines stations permanentes du réseau Airparif pour comprendre et analyser au mieux l’influence du trafic routier et des chantiers sur l’école : 2 stations de mesures éloignées de toute source de pollution à Saint-Denis et Gennevilliers et 1 station de proximité au trafic sur l’autoroute A1.

Les données mises à jour toutes les heures sont accessibles sur les graphes ci-dessus et téléchargeables via l’icône présente sur ces mêmes graphiques. 
Ce dispositif est complété par des mesures de dioxyde d’azote et d’empoussièrement tous les quinze jours dans et autour de l’école. Les résultats sont disponibles tous les trimestres sur la durée entière de la campagne. 

Pendant les mois de juillet et août 2022, des travaux de rénovation et maintenance sont effectués dans le groupe scolaire Anatole France. Ils peuvent entraîner ponctuellement des émissions de particules dans l'air.

La Ville de Saint-Denis apporte son soutien à Airparif pour le bon déroulement des mesures.          
N.B. : la station permanente au centre de Saint-Denis effectue uniquement des mesures de NO2.
 

La pollution atmosphérique et ses effets sur la santé : l’ARS rappelle les recommandations sanitaires

Les valeurs reportées heure par heure issues de la station de l’école Anatole France ne sont pas directement comparables aux seuils nationaux de déclenchement des procédures d’information et de recommandation ni d’alerte. En effet, ces procédures d’alerte sont déclenchées en fonction de critères de temps, de superficie et de population qui ne sont pas applicables dans le cas de l’école.

Le suivi de la qualité de l’air au sein du groupe scolaire apporte cependant des éléments intéressants en proposant une comparaison aux autres stations du secteur, comme représenté sur le graphique Airparif. Cette comparaison permet d’estimer la situation, d’évaluer si les niveaux à l’école sont du même ordre de grandeur, inférieurs ou supérieurs aux niveaux mesurés sur les stations de fond avoisinantes, c’est-à-dire dans des zones choisies pour être éloignées de toute source de pollution. Elle permet également d’évaluer si les concentrations à l’école se rapprochent des niveaux mesurés sur une station trafic (station représentative d’une zone influencée par l’autoroute A1).

Bien que des recommandations spécifiques ne puissent s’appliquer dans le cadre de cette campagne, il est utile de rappeler que la pollution atmosphérique a des effets sur la santé et que des recommandations générales existent. Ces effets peuvent survenir immédiatement ou quelques jours après une exposition à la pollution. Il n’existe pas de seuil en deçà duquel aucun impact sanitaire ne serait observé. Autrement dit, les effets de la pollution atmosphérique sur la santé sont observés dès les concentrations les plus faibles.

La pollution atmosphérique apparaît comme susceptible de favoriser l’apparition de symptômes irritatifs – au niveau du nez, de la gorge, des yeux -  et de fragiliser les patients plus vulnérables ou présentant une sensibilité particulière (définition des personnes vulnérables et sensibles accessibles ici), en contribuant au développement de pathologies chroniques aussi fréquentes que l’asthme et les allergies respiratoires et en en aggravant certaines. 
Cependant, lors d’épisodes de pollution, ces populations sensibles ou vulnérables sont plus susceptibles d’en ressentir des effets néfastes. Certaines précautions sont donc recommandées afin de limiter leur exposition, et plus généralement celle de toute la population.

Un épisode de pollution atmosphérique régional fait l’objet d’un déclenchement d’une procédure d’information et de recommandation, ou d’une procédure d’alerte. Celles-ci sont activées par le Préfet, pour un polluant donné, sur la base du constat ou de la prévision par Airparif du dépassement du seuil d’information et de recommandation correspondant à ce polluant. Elles comportent deux niveaux distincts associés à différents seuils : un niveau d'information et de recommandation et un niveau d'alerte. 

Si vous souhaitez connaître ces seuils, rendez-vous sur la page dédiée à la procédure d'information et d'alerte.

En cas de déclenchement, l’ARS émet des recommandations sanitaires aux personnes vulnérables, sensibles et à la population générale basées sur l’arrêté du 13 mars 2018 relatif aux recommandations sanitaires en vue de prévenir les effets de la pollution de l’air sur la santé
Les recommandations sanitaires ont pour but de conseiller les personnes sensibles, vulnérables ainsi que la population générale sur la manière de limiter son exposition à la pollution atmosphérique en cas d’épisode de pollution. Des recommandations permettant de limiter les émissions de polluants sont également proposées.

S’il semble difficile de se soustraire à la pollution atmosphérique, certaines précautions peuvent être prises.

Les recommandations des autorités sanitaires s’adressent en priorité aux sujets les plus sensibles, mais également à la population générale. 

PDF - 98 Ko - Recommandations sanitaires en cas de pic de pollution