Le laboratoire de métrologie

Pour que la mesure ait un sens et que les résultats soient incontestables et puissent être comparés à travers le temps et entre d'autres lieux, chaque mesure doit être raccordée à l'étalon de référence par une chaîne ininterrompue c'est ce qu'on appelle la traçabilité métrologique. Airparif est un maillon de cette chaine de traçabilité, il participe au fonctionnement et à la cohérence de la métrologie de l'air et développe une mission spécifique en métrologie liée aux exigences réglementaires de la mesure de l'air.

Depuis sa création, Airparif déploie des moyens humains et techniques pour garantir des mesures toujours plus fiables et plus précises. Nos travaux, notre savoir-faire sont reconnus et font autorité auprès des institutions, collectivités et des partenaires qui sollicitent notre expertise en matière de métrologie et d'analyse. Le laboratoire de métrologie d'Airparif est accrédité par le COFRAC pour répondre aux exigences réglementaires et légales et aux exigences s'appliquant aux organismes de tierce partie.

    - Le système qualité "Essais et Etalonnages", basé sur la norme ISO 17025
    - Le système qualité "Certification", basé sur la norme ISO 17021 et ISO 17065
    - Le système qualité "ISO 9001", pour les services supports

À l'échelle européenne, le laboratoire participe à des exercices de comparaison inter-laboratoires des étalons une fois tous les deux ans, à Essen en Allemagne ou à Ispra en Italie (en alternance), ce qui permet de qualifier les étalonnages. Ces exercices sont réalisés au niveau national annuellement, avec les sept laboratoires interrégionaux. Les résultats de ces inter-comparaisons confirme la qualité des étalonnages effectués par le Lire.


À l'échelle régionale, le laboratoire de métrologie vérifie les analyseurs de mesure du réseau d'Airparif. Chaque analyseurs fait l'objet d'une inspection, d'un nettoyage et toutes leurs caractéristiques métrologiques sont vérifiées : dérive, stabilité, linéarité, temps de réponse, etc. 250 à 300 vérifications par an sont ainsi réalisées.

À ce titre Airparif concourt au maintien et au développement des étalons français et à leur transfert vers les associations de surveillance de l'air grâce au système des chaînes nationales d'étalonnage pour la métrologie chimique,

  • Au niveau Européen : Airparif est membre d' EURAMET (Organisation regroupant les instituts nationaux de métrologie européens )
  • Bureau International des Poids et Mesures (BIPM), et le LNE
  • Contribue aux référentiels d’évaluation des instruments de mesure réglementés (intervenant dans les transactions commerciales ou mettant en jeu la santé et la sécurité publique),
  • Au cours de l’année, 355 certificats d’étalonnage ont été émis par le Laboratoire Interrégional d'Étalonnage (LIRE) : 43 % pour Airparif et 57 % pour les réseaux raccordés au LIRE, Le LIRE a participé à un CIL (Comparaison inter-laboratoires) avec les 6 autres laboratoires français (Niveau 2) et un laboratoire étranger (CELINE – Bruxelles, Belgique) : Les résultats sont conformes et garantissant ainsi un maintien de la qualité des étalonnages.

 

Le Laboratoire Interrégional d’Etalonnage 

À la demande du ministère de l'Environnement, le laboratoire de métrologie a développé en collaboration avec le Laboratoire central de surveillance de la qualité de l'air (LCSQA) des chaînes d'étalonnages des principaux polluants surveillés par analyses automatiques (dioxyde de soufre, ozone, oxydes d'azote, monoxyde de carbone). Dans ce cadre ont été mis au point des étalons de référence détenus par Airparif, qui est accrédité Cofrac-étalonnage. En 2008, l'extension de l'accréditation a été réalisée pour la chaîne de raccordement du dioxyde d'azote et en 2010 pour le benzène, toluène et ortho-xylène. La mise en place de cette chaîne de raccordement benzène permet de garantir les analyses réalisées par le laboratoire de chimie d'Airparif. Airparif a acquis le statut de niveau 2 dans une chaîne d'étalonnage interrégionale concernant des réseaux géographiquement proches. Ainsi, les réseaux Lig'air (Région Centre, Orléans), Atmosf'air (Région Bourgogne Nord et Ouest, Dijon et Bourgogne Sud, Châlons-sur-Saône), Air Normand (Haute Normandie, Rouen et Le Havre) et Atmo Picardie (Picardie, Amiens) ont souhaité se raccorder à la chaîne d'étalonnage via le laboratoire de métrologie d'Airparif. Actuellement six autres laboratoires disposent aussi d'une chaîne d'étalonnage au niveau interrégional : l'Aspa (Strasbourg), Air Pays de la Loire (Nantes), l'École des Mines de Douai, l'Oramip (Toulouse), Airfobep (pour la Région Paca), et Atmo Rhône-Alpes. 

Son activité

Au cours de l’année, 355 certificats d’étalonnage ont été émis par le LIRE : 43 % pour Airparif et 57 % pour les réseaux raccordés au LIRE, ce qui correspond à une diminution du nombre de raccordement par rapport aux années précédentes principalement due à la réorganisation des réseaux et de la mutualisation des moyens. Le LIRE a participé à un CIL (Comparaison inter-laboratoires) avec les 6 autres laboratoires français (Niveau 2) et un laboratoire étranger (CELINE – Bruxelles, Belgique) : Les résultats sont conformes et garantissant ainsi un maintien de la qualité des étalonnages.

 

 

 

L'incertitude des mesures dans la chaîne d'étalonnage

Il n'existe pas de mesure parfaite, et même dans la chaîne d'étalonnage, une certaine marge d'incertitude des raccordements est tolérée. Cette marge dépend du polluant considéré et du niveau auquel se situe le laboratoire. Par exemple, pour l'ozone, Airparif a un étalon de niveau 2, avec une incertitude associée de plus ou moins 4,4 ppb pour une concentration de 200 ppb (2,2 %).

 

 

Mots clés
métrologie laboratoire LIRE étalonnage