Saisissez une adresse ou cliquez sur la carte
Chargement des données...

Les cartes zoomées à l’échelle communale ne peuvent en aucun cas se substituer à une modélisation spécifique et locale de la qualité de l'air, qui prendrait en compte de façon plus détaillée le bâti, le trafic routier et d'autres sources plus locales de pollution.

Conformément à l’arrêté du 19 avril 2017, Airparif réalise des cartographies annuelles pour l’ozone, le dioxyde d'azote, les PM2,5 et les PM10 et estime la superficie et la population résidente concernées par un dépassement des valeurs réglementaires.

Indicateurs de dépassement des valeurs réglementaires en
Ville Zone Ile-de-France
Nombre d'habitants affectés
Zone cumulées (km2)
Longueur de voirie concernée (km)

En complément, l'OMS (Organisation Mondiale de la Santé) émet des recommandations d’ordre général concernant les niveaux d’exposition en dessous desquels les effets sont considérés comme acceptables.

Indicateurs de dépassement des valeurs OMS en
Ville Zone Ile-de-France
Nombre d'habitants affectés
Zone cumulées (km2)
Longueur de voirie concernée (km)

Pourquoi réaliser un bilan ? 

La qualité de l’air est un enjeu majeur pour la santé et l'environnement. En France, le coût de la pollution atmosphérique est évalué de 70 à 100 milliards d’euros par an par la Commission d’enquête du Sénat (rapport remis en 2015). Les autorités sanitaires estiment son impact sanitaire à 48 000 décès prématurés par an, ce qui correspond à 9 % de la mortalité en France et à une perte d’espérance de vie à 30 ans pouvant dépasser 2 ans. Surveiller la qualité de l’air et connaître les émissions de polluants permet d’informer les citoyens et décideurs et de prioriser l’action.

Tous les ans, Airparif a l'obligation réglementaire de publier le bilan annuel de la qualité de l'air. Dans cette page, vous trouverez donc les cartes annuelles de pollution pour chaque polluant, le bilan de l'année écoulée et les archives des années passées ainsi que les historiques de dépassements. Ces bilans sont essentiels car il permettent d'expliquer les chiffres et donc de comprendre les tendances.Il apportent des précisions sur l'exposition des franciliens à la pollution en fonction des polluants et des lieux. Airparif réalise ce travail chaque année et le rend public. Le bilan est une obligation réglementaire (arrêté du 19 avril 2017 relatif au dispositif de surveillance de la qualité de l’air ambiant )

Bilan de l'année 2020

En 2020, la baisse des niveaux de pollution chronique se poursuit, à l’exception de l’ozone qui continue d’augmenter. Cette baisse est due à l’évolution tendancielle et à l’impact sur la qualité de l’air des restrictions d’activités liées à l’épidémie de COVID-19.
À Paris, les concentrations en dioxyde d’azote (NO2) ont baissé de 30%, 2/3 de cette baisse s’explique par les mesures de restriction d’activité dans le cadre de la lutte contre la pandémie de coronavirus. 

 

L'exposition des Franciliens 

À l’exception de l’ozone, la baisse tendancielle des niveaux de pollution chronique se poursuit et l'intensité de dépassement des normes  se réduit d’année en année. Les recommandations de l'OMS sont néanmoins largement dépassées notamment pour l’O3 et les PM2,5, pour lesquelles il existe un décalage important avec les seuils réglementaires. 
 

 

La baisse des concentrations en NO2 a entraîné une forte diminution du nombre de personnes potentiellement exposées au dépassement de la valeur limite réglementaire pour ce polluant, qui est passé de près de 500 000 habitants en 2019 contre plusieurs dizaines de milliers en 2020. Cette valeur limite réglementaire pour le NO2 est en revanche toujours largement dépassée à proximité du trafic routier, en particulier dans le cœur dense de l’agglomération parisienne.

Sur les stations de mesure, les valeurs limites réglementaires pour les PM10 et pour les PM2.5 sont respectées. Toutefois, la recommandation de l’OMS en matière de qualité de l’air concernant les particules PM2,5 au niveau journalier est, par contre, toujours dépassée sur la quasi-totalité de la région Île-de-France en 2020, celle pour les PM10 est dépassée pour un Francilien sur deux. L’évaluation réalisée montre que la proportion de la population exposée à un dépassement de la recommandation annuelle de l’OMS en PM10 passe en 2019 de 30% à 10% en 2020. Sur cette baisse de 20%, 15% sont liés à l’évolution tendancielle et 5% sont en lien avec les mesures de restrictions dues à la situation sanitaire (soit un bénéfice supplémentaire pour près de 500 000 personnes).

Pour l’ozone (O3), polluant secondaire qui se forme dans l’atmosphère à partir d’autres polluants de l’air et en présence d’un fort ensoleillement, la recommandation de l’OMS est toujours largement dépassée en tout point de la région Île-de-France.

Le nombre total d’épisodes de pollution est en légère baisse en 2020 par rapport à l’année 2019. Cinq jours de dépassements du seuil d’information et de recommandation réglementaire pour les particules (PM10) ont été enregistrés en période hivernale, auxquels s’ajoutent neuf journées de dépassement dues à l’ozone (O3) lors de la période estivale.
Ces informations s’appuient sur les recommandations de l’Organisation Mondiale de la Santé et les valeurs limites européennes et françaises en vigueur à ce jour. Des discussions importantes sont en cours pour réviser ces normes aussi bien au niveau de l’OMS que de la Commission Européenne, en témoigne la présentation le 12 mai 2021 par la Commission du "Zéro Pollution Action Plan". Les statistiques sur les épisodes de pollution s’appuient aussi sur la réglementation actuelle, qui pourrait évoluer en intégrant les PM2.5 dans le processus de déclenchement des épisodes de pollution et une révision des seuils pour les autres polluants. Enfin, ces différentes discussions sont menées dans un contexte de contentieux entre plusieurs pays européens dont la France et la Commission Européenne notamment pour non-respect des valeurs limites réglementaires en matière de qualité de l’air.
 

Vous trouverez dans ce lien tous les bilans annuels pour la région.

 

Historique des épisodes de pollution

Retrouvez l'historique des épisodes de pollution.

 

 

 

Mots clés
particule
Bilan annuel Particules Ozone
Pic épisode bilan