Mardi 2 mars 2021

Épisode de pollution annoncé le mardi 2 mars en Île-De-France

Airparif prévoit un dépassement du seuil d’information et de recommandation aux particules PM10le mardi 2 mars sur l’Île-De-France. Les teneurs en particules (PM10 et PM2.5) sont en hausse : la dispersion des polluants émis localement est empêchée par des conditions météorologiques peu dispersives. La qualité de l’air sera dégradée à mauvaise dans le nord-ouest de la région. Des niveaux maximums entre 50 et 60 µg/m3 sont attendus en moyenne pour la journée. 

Les particules à l’origine de cet épisode de pollution proviennent essentiellement des différentes sources de pollution locales : le trafic automobile, le chauffage résidentiel – et notamment au bois, les épandages agricoles, et des poussières minérales. Aucune de ces sources de pollution de l’air ne sera prédominante.

Mercredi 3 mars, les niveaux de particules PM10et PM2.5 devraient rester soutenus sur la région compte tenu des conditions météorologiques peu dispersives faisant stagner les émissions locales de particules, et d’un retour possible de brumes de sable sahariennes.

Pour rappel, les particules aggravent certaines pathologies respiratoires et cardiaques. L’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) considère qu’il n’existe pas de seuil au-dessous duquel les particules n’ont pas d’impact sanitaire. Tout microgramme de concentration en moins représente un gain sanitaire pour les Franciliens.

 

Mise en place de mesure d’urgence de la part de la préfecture de police de Paris

La préfecture de police de Paris a annoncé la mise en place de mesures d’urgence visant à faire baisser les émissions polluantes locales, et notamment :

  • Concernant les activités professionnelles : s'assurer du bon fonctionnement des dispositifs de dépoussiérage pour les émetteurs industriels de polluants, reporter les travaux du sol si celui-ci est sec, décaler dans le temps lorsque cela est possible des épandages de fertilisants minéraux ou organiques.
  • Concernant le chauffage : maitrise la température dans les bâtiments en limitant l'utilisation du chauffage, éviter l'utilisation du bois en chauffage individuel d'agrément ou d'appoint.
  •  Concernant les usagers de la route : réduire la vitesse sur l’ensemble de la région Ile-de-France, contourner l’agglomération francilienne pour les véhicules en transit dont le poids total en charge excède 3,5 T., utiliser autant que possible de véhicules peu polluants, reporter les déplacements pouvant être différés.

L’ensemble des mesures d’urgence mises en place peuvent être consultées via le communiqué de presse de la Préfecture de Police. 

 

Recommandations sanitaires 

L'Agence régionale de santé (ARS) d'Île-de-France recommande pour les populations vulnérables (femmes enceintes, nourrissons et jeunes enfants, personnes de plus de 65 ans, personnes souffrant de pathologies cardio-vasculaires, insuffisants cardiaques ou respiratoires, personnes asthmatiques) et sensibles : 

  • en cas de gêne respiratoire ou cardiaque, prenez conseil auprès d'un professionnel de santé ; 
  • privilégiez des sorties plus brèves et celles qui demandent le moins d'effort ; 
  • prenez conseil auprès de votre médecin pour savoir si votre traitement médical doit être adapté le cas échéant ; 
  •  évitez les zones à fort trafic routier, aux périodes de pointe ; 
  • privilégiez les activités modérées. 

Pour la population générale : 

  •  en cas de gêne respiratoire ou cardiaque, prenez conseil auprès d'un professionnel de santé ; 
  • privilégiez des sorties plus brèves et celles qui demandent le moins d'effort ; 
  • réduisez, voire reporter, les activités physiques et sportives intenses (dont les compétitions). 


Retrouver l’évolution en temps réel de la qualité de l’air
Retrouver les prévisions d’Airparif