Titre Le calcul de l'incertitude

Lorsque l'on réalise une mesure, le résultat produit est associé avec un certain degré d'incertitude. En effet, selon l'appareil de mesure utilisé, les conditions dans lesquelles sont réalisées les essais et un certain nombre d'autres paramètres occasionnent une dispersion sur les résultats produits. C'est pour quantifier cette variation qu'il est défini une incertitude pour toute mesure produite.

  • L'incertitude

L'incertitude définit l'intervalle dans lequel la valeur vraie se situe et avec quelle probabilité. Cette incertitude, affectée au résultat de mesure, caractérise la qualité du résultat produit : plus l'incertitude associée au résultat sera faible, meilleur sera ce résultat.

Le calcul de l'incertitude tient compte des différentes composantes de la mesure et de chacune de ses étapes. Les erreurs peuvent être dues au prélèvement, aux caractéristiques des analyseurs (linéarité, reproductibilité en zéro et au point de consigne, temps de réponse, interférents), à l'acquisition des résultats de mesure fournis par l'analyseur, à l'arrondi du résultat de mesure stocké dans la base de données ainsi qu'aux erreurs des étalons décrits dans la chaîne d'étalonnage. La justesse du résultat de mesure est liée à l'écart entre l'étalon utilisé et la lecture de cet étalon sur l'analyseur du site de mesure. Cet écart est corrigé sur le site en réglant l'analyseur.

Un programme a été développé par Airparif pour montrer le niveau d'incertitude en fonction de la concentration de polluant mesurée. Le calcul présenté ne concerne que les 4 polluants pour lesquels il existe en France des étalons de référence nationaux : dioxyde de soufre SO2, oxydes d'azote NO-NO2-NOx, ozone O3 et monoxyde de carbone CO.