détail d'une actualité 24Air

Le mercredi 05 juin 2019

Airparif présente 24Air, le premier calculateur qui permet aux franciliens d’évaluer leur exposition moyenne au dioxyde d’azote tout au long d’une journée 

En Île-de-France, la qualité de l’air s’améliore depuis des décennies. Elle demeure néanmoins problématique pour 5 polluants et notamment à proximité du trafic où les niveaux et le nombre de personnes exposées sont les plus importants. Parmi ces polluants, le dioxyde d’azote est majoritairement émis par le trafic en Île-de-France[1]. C'est un gaz irritant pour les bronches qui a des effets sur la santé. Près d’un million de Franciliens sont exposés à des niveaux parfois jusqu’à deux fois supérieurs à ceux fixés par la réglementation (valeur limite annuelle et seuil de l’OMS)[2] le long des axes de circulation. De ce fait, la France est en contentieux avec l’Europe pour ce polluant, comme d’autres États Membre.

À partir des renseignements fournis sur sa journée type (lieu d’habitation et de travail, trajets, horaires …)  24Air permet d’estimer son exposition chronique à ce polluant.

Le calculateur intègre ces éléments et les agrège avec les informations disponibles dans ces différents environnements provenant des données et des résultats d’études: d’Airparif depuis 2007 et de différents acteurs et partenaires comme l’OQAI (l’Observatoire de la qualité de l’air intérieur), le SPSE (Service Parisien de Santé environnement), la RATP, la SNCF, le Laboratoire Centrale de la Préfecture de Paris, l’Anses ... Il fournit un récapitulatif de cette journée type : à chaque environnement ou déplacement est associé un niveau de pollution, avec des recommandations et des conseils pratiques pour réduire son exposition et ses émissions de polluants, dans les bâtiments comme à l’extérieur.

Aucun calculateur ne compile et n’analyse à ce jour autant de données de sources différents (mesures, études, revue bibliographique …), émanant de différents organismes, pour apporter une vision intégrée, mais personnalisée, pour un polluant à travers différents environnements.

Par exemple, l’estimation de l’exposition des automobilistes lors des heures de pointe du trafic routier est le fruit d'une analyse statistique des niveaux de dioxyde d'azote de 300 trajets, à partir de nombreux critères comme: le type de trajet (entre Grande couronne, Petite Couronne et Paris), selon les points de départ et d'arrivée, le type d'axes empruntés (autoroute,  Boulevard périphérique, petite rue en banlieue …), le temps passé dans un tunnel, le niveau de pollution ambiante, et l’heure du trajet et le temps de parcours (les niveaux seront différents par exemple aux heures de pointe). Ces travaux, en lien avec l’Anses, mettaient en évidence une exposition conséquente des automobilistes au dioxyde d’azote, avec 7% des trajets domicile-travail pouvant induire un effet pour leur santé[3]. En comparaison avec les cyclistes et les piétons, ils confirment que l’automobiliste est la première victime de la pollution liée au trafic routier : pour un même parcours, un enfant est plus exposé dans son siège auto que dans sa poussette sur le trottoir.  

Et la suite ?

Le dioxyde d’azote a des effets sur la santé, les niveaux et le nombre de personnes exposées en Ile-de-France sont conséquents, c’est un traceur de la pollution francilienne et du trafic routier. Ses niveaux sont également bien renseignés, quelques soient les environnements. C’est pourquoi 24Air a été développé d’abord avec ce polluant. Le calculateur vise ensuite à être complété avec d’autres polluants, notamment les particules, ou des polluants spécifiques de l’air intérieur. Selon les environnements, les problématiques peuvent en effet être différentes. Par ailleurs, des sources spécifiques ne sont pas prises en compte par le calculateur, comme par exemple le mode de chauffage chez soi, ou des variations ponctuelles.

Classement indicatif d'Airparif, du plus exposé au moins exposé  
La qualité de l’air selon les environnements et selon les polluants [4]

24Air contribue aux différents outils pédagogiques développés par Airparif pour informer et sensibiliser sur la qualité de l’air : cartes haute résolution et en temps réel pour les 5 polluants problématiques  (cartes Hor’air), pour choisir son parcours en tant que cycliste ou piéton afin d’être moins exposé à la pollution (appli Itiner’air),  avec des formations ludiques et innovantes pour tous (Airducation en collaboration avec l’UPEC www.airducation.eu) et pour les écoles (kit "C’est notre air !" avec la DRIEE, , l’INRA, les académies de Versailles, Paris et Créteil et l’association Monde Pluriel, en partenariat avec ONU-Environnement). Parce qu’au-delà des règlementations et des plans mis en œuvre par l’État et les collectivités pour limiter la pollution, les solutions de dépollution développées par des entreprises, l’amélioration de la qualité passe aussi par des gestes quotidiens.

Pour en savoir plus :


[1] Bilan des émissions de polluants en Île-de-France
[2]
État de la qualité de l’air en Île-de-France en 2018
[3]
www.airparif.asso.fr/_pdf/publications/synthese_expovoituredomtra.pdf
[4]
AIRPARIF ACTU N°37



Accès aux anciennes actualités d’Airparif